Foire aux questions

Global (7)

Dans quels secteurs intervient l’ISSeP ?

Il intervient principalement dans les secteurs suivants :
– environnement (eau, air, sol, sous-sol, déchets, radiations non ionisantes) et dépollution physico-chimique ;
– ressources du sous-sol et ressources minérales ;
– combustibles et processus énergétiques, y compris les énergies renouvelables et non polluantes ;
– normalisation et sécurité techniques, notamment en rapport avec les risques industriels et dans les lieux accessibles au public.

En quoi constituent les laboratoires d’analyses de l’ISSeP ?

Les laboratoires d’analyses de l’ISSeP constituent l’infrastructure analytique de l’ISSeP.

L’emploi des techniques analytiques qui y est pratiqué permet de résoudre la grande majorité des problèmes d’analyses tant qualitatives que quantitatives, que ce soit dans un échantillon solide, liquide ou gazeux. Structurés en trois cellules (« chimie minérale », « chimie organique » et « microbiologie »), les laboratoires d’analyses sont spécialisés dans la recherche et la quantification d’éléments en traces dans diverses matrices environnementales.

Ils sont reconnus comme Laboratoire de référence en matière d’eau, d’air et de déchets par le Gouvernement wallon depuis une décision décrétale qui remonte au 9 avril 1998. A la recherche permanente de la qualité, les Laboratoires d’analyses sont accrédités depuis le 15 juillet 1997 en tant que Laboratoire d’essais.

L’ISSeP est-il accrédité ?

Oui, l’ISSeP est accrédité. Il l’est depuis juillet 1997. Les activités pour lesquelles l’Institut détient une accréditation relèvent de techniques d’essais en chimie minérale, chimie organique, essais physiques, microbiologie, écotoxicologie, comportement au feu des matériaux ainsi que les prélèvements et ce, dans les domaines de l’eau, l’air, matériaux (asbeste), déchets, sols, sédiments, boues, huiles et matériel électrotechnique.

L’ISSeP travaille-t-il uniquement pour le secteur public ?

Non, l’ISSeP travaille également pour le secteur privé pour lequel il effectue des essais, des recherches, des études et des analyses .

Où peut-on se procurer l’ouvrage de la DGRNE consacré à l’ “Etat de l’environnement wallon en 2000, L’Environnement wallon à l’aube du XXème siècle, Synthèse” ?

L’ouvrage de la DGRNE consacré à l’ “Etat de l’environnement wallon en 2000, L’Environnement wallon à l’aube du XXème siècle, Synthèse” est téléchargeable au départ du portail environnement de la Région wallonne dont voici l’adresse : http://environnement.wallonie.be/cgi/dgrne/plateforme_dgrne/visiteur/frames_affichage_document2.cfm?origine=2055&idFile=2055&thislangue=FR&pere=61

Quelles sont les missions de service public exécutées par l’ISSeP ?

Les missions de service public exécutées par l’ISSeP sont les suivantes :
– l’exploitation des réseaux de surveillance à l’émission et à l’immission de la Région wallonne ;
– le laboratoire de référence en matière d’eau, d’air, de déchets ;
– l’observatoire des technologies environnementales ;
– la conception et la réalisation de recherches technologiques ;
– l’interface technique entre les secteurs de l’exploitation du sous-sol et de l’administration régionale ;
– l’appui technique de la Région wallonne pour la réhabilitation des sites désaffectés et la restauration du patrimoine architectural ;
– la participation à des Groupes de travail et à des Comités techniques.

Complémentairement à ces missions décrétées le 9 avril 1998, le Gouvernement wallon a chargé l’ISSeP de mener diverses recherches et études ainsi que d’exercer de nouvelles missions.

Par exemple en 2007, l’ISSeP a géré des missions supplémentaires pour le compte de la Direction générale des ressources naturelles et de l’environnement (DGRNE) telles :
– l’appui technique dans le cadre de la transposition de la Directive mining waste ;
– l’appui technique dans le cadre de la définition des conditions de rejet d’eau à imposer dans le Permis d’environnement ;
– le contrôle des eaux de baignade.

Quels sont les domaines de compétences de l’ISSeP ?

Les domaines de compétences de l’ISSeP sont : la surveillance de l’environnement, l’évaluation des risques accidentels et chroniques ainsi que la veille et le développement technologique.

Prévention des risques et nuisances (3)

L’ISSeP réalise-t-il des audits énergétiques de bâtiments résidentiels ?

L’ISSeP réalise effectivement l’audit énergétique de bâtiments résidentiels.

Sur le marché, le prix pour un audit d’une maison unifamiliale résidentielle est de l’ordre de 600 à 1.000 €.
Ce prix est fonction de la taille de la maison.
Le coût d’une thermographie complète est de l’ordre de 600 € également.

Vous souhaitez faire appel à notre organisme agréé ? Veuillez alors prendre contact avec M. Albert PIEL, Responsable de la Direction des technoogies environnementales (04-229 82 06 / a.piel@issep.be)

Vous souhaitez davantage de renseignements sur les audits énergétiques de bâtiments résidentiels et les primes y liées, consultez le portail énergie de la Région wallonne à l’adresse internet suivante : http://energie.wallonie.be/xml/doc-IDD-9491-.html

Quelles sont les activités de l’ISSeP en matière d’exposition aux basses fréquences ?

Dans la gamme des basses fréquences, l’ISSeP réalise un contrôle de l’exposition aux champs électriques et magnétiques produits par les réseaux de transports et de distribution d’électricité ainsi que par des équipements électriques.

Quelles sont les activités de l’ISSeP en matière d’exposition aux radiofréquences ?

Dans la gamme des radiofréquences, l’ISSeP réalise un contrôle de l’exposition aux champs électromagnétiques rayonnés par des antennes d’émission des systèmes de télécommunication, de téléphonie mobile, de radiodiffusion ou de télévison, de sources industrielles, etc.

Surveillance de l'air (4)

Est-il possible de consulter les données des réseaux de mesure de la qualité de l’air en Région wallonne ?

Oui, il est possible de consulter les données des réseaux de mesure de la qualité de l’air en Région wallonne.
Ces données peuvent être obtenues via le site suivant : http://environnement.wallonie.be/cgi/dgrne/plateforme_dgrne/visiteur/frames_affichage_document2.cfm?origine=1523&idFile=1523&thislangue=FR&pere=61

Où trouver des informations sur la qualité de l’air ambiant dans les différentes Régions de Belgique ?

Les informations sur la qualité de l’air ambiant dans les différentes Régions de Belgique peuvent être obtenues au départ du site internet de la Cellule Interrégionale de l’Environnement (CELINE – IRCEL).
En voici l’adresse : http://www.irceline.be/

Quid de la qualité de l’air ?

L’Institut exploite pour le compte de la DGRNE – Division de la prévention et des autorisations (DPA), les réseaux de surveillance de la qualité de l’air. Ils sont classés en trois types de réseaux :
– Le premier est le Réseau télémétrique.
Il mesure en continu différents polluants via des analyseurs automatiques situés dans 22 stations réparties sur l’ensemble du territoire de la Région wallonne. Les polluants mesurés sont les suivants : le SO2, le NO et le NO2, le CO, l’ozone, le méthane, les hydrocarbures totaux, les matières en suspension (PM10).
Ce réseau enregistre également des paramètres météorologiques.
– Le deuxième est constitué des Réseaux non télémétriques.
Ces derniers étudient, sur base de prélèvements opérés in situ et d’analyses menées en laboratoire, les polluants comme les fumées noires, les composés organiques volatils (COVs) et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAPs), les poussières sédimentables, les métaux lourds, les fluorures (particulaires et gazeux) et les pluies acides.
– Le troisième est le Réseau mobile.
Il analyse en continu des gaz sur les sites étudiés (analyse de type télémétrique). Il procède également à des prélèvements dans l’environnement proche de ces sites (de type non-télémétrique), de même qu’il analyse en laboratoire et enregistre des paramètres météorologiques.

Ces mesures sont particulièrement importantes pour un contrôle, aussi bien en temps réel (rôle d’alerte) que sur le long terme, de la qualité de l’air.

L’Institut effectue également des campagnes de mesures à la demande des administrations, des industries et des particuliers, et participe à la promotion de l’information environnementale.

Les résultats des mesures des Réseaux « air » sont accessibles, soit via le site internet de la Région wallonne (http://air.wallonie.be), soit directement via l’adresse suivante : http://airquality.issep.be

Quid de la surveillance des sources d’émissions polluantes dans l’air ?

La surveillance des sources d’émissions polluantes s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pollution, principalement en ce qui concerne le respect des normes d’émission et la mise au point ou le suivi d’installations de dépollution.

Les industriels sont soumis à des contraintes qui les obligent à procéder à des surveillances en continu et à des analyses ponctuelles de leurs émissions polluantes par des laboratoires agréés.

L’ISSeP réalise tout types de mesures de caractérisation d’une source fixe de rejets atmosphériques tant pour l’administration que pour le privé.

Il dispose des équipements pour prélever et analyser des échantillons représentatifs en continu sur site ou en laboratoire.

Les paramètres étudiés sont à la fois fonction du type d’industrie et du permis d’exploiter en application. Les paramètres moins courants et pour lesquels une norme de prélèvement n’existe pas, sont étudiés au cas par cas.

Suivant le type d’installation, les paramètres physico-chimiques, les composés majeurs, les polluants minéraux, métaux lourds, les polluants organiques peuvent être quantifiés.

L’Institut participe en tant qu’expert aux procédures d’agrément régional (partie technique) ainsi qu’à la définition et à la mise au point des méthodes européennes de références tant de prélèvement que d’analyse.

Surveillance de l'eau (4)

L’ISSeP réalise-t-il le contrôle de l’autocontrôle des piscines ?

Oui, l’ISSeP réalise le contrôle de l’autocontrôle des piscines. Cette activité, qui lui a été confiée par le Gouvernement wallon, est effectuée par les Laboratoires d’analyses en collaboration avec la Division de la Police de l’environnment (PDE) de la Région wallonne.

L’ISSeP réalise-t-il le contrôle des eaux de baignade en Région wallonne ?

Oui, l’ISSeP réalise le contrôle des eaux de baignade en Région wallonne.
Cette activité a lieu durant la période estivale (dès la mi-mai et durant 20 semaines). A cette occasion, toutes les eaux de baignade sont contrôlées selon une fréquence hebdomadaire. La Direction des Laboratoires d’analyses prend en charge l’analyse microbiologique des échantillons. La recherche des cyanobactéries sur une partie des échantillons est effectuée par microscopie optique.

Pour obtenir les données relatives à l”état bactériologique des zones de baignade en Région wallonne, veuillez consulter le portail environnement de la Région wallonne à l’adesse internet suivante : http://aquabact.environnement.wallonie.be/login.do

Où trouver des informations sur la qualité des eaux de baignades en Région wallonne ?

Des informations sur la qualité des eaux de baignades en Région wallonne peuvent être obtenues au départ du site internet suivant :http://aquabact.environnement.wallonie.be/login.do

Quid de la qualité des eaux ?

L’Institut dispose du savoir-faire, des techniques et des moyens nécessaires à la caractérisation de tout type d’eau.
En matière de qualité des eaux de surface, la DGRNE a mis sur pied un ensemble de réseaux de mesures. L’exploitation de ces réseaux a été confiée en grande partie à l’ISSeP qui a en charge le Réseau physico-chimique et le Réseau « écotoxicité ».
Ces réseaux permettent, d’une part, de surveiller l’évolution de la qualité générale du réseau hydrographique wallon et, d’autre part, d’étudier la conformité de la qualité des cours d’eau aux normes en vigueur.
Les résultats d’analyses de ces réseaux de mesures permettront aussi d’orienter au mieux les programmes d’actions nécessaires à l’obtention d’un « bon état » des eaux de surface d’ici 2015, objectif fixé par la Directive européenne 2000/60/CE qui établit un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l’eau.

Surveillance des sols, déchets, sédiments (4)

Où trouver les données relatives au réseau de contrôle des centres d’enfouissement technique en Région wallonne ?

Les données relatives au réseau de contrôle des centres d’enfouissement technique en Région wallonne peuvent être obtenues au départ du site internet suivant : http://environnement.wallonie.be/data/dechets/cet/index.htm

Où trouver les données relatives au réseau de contrôle en continu des émissions de dioxines des incinérateurs publics de déchets ?

Les données relatives au réseau de contrôle en continu des émissions de dioxines des incinérateurs publics de déchets peuvent être obtenues au départ du site internet suivant : http://environnement.wallonie.be/data/air/dioxines/index.htm

Où trouver les données relatives au réseau de surveillance pour l’étude et la caractérisation des émissions des installations de valorisation de déchets localisés en Région Wallonne ?

Les données relatives au réseau de surveillance pour l’étude et la caractérisation des émissions des installations de valorisation de déchets localisés en Région Wallonne peuvent être obtenues au départ du site internet suivant : http://environnement.wallonie.be/data/air/valorisation/index.htm

Quelles sont les activités de l’ISSeP en matière de déchets et sites à risques ?

En matière de céchets et de sites à risques, l’ISSeP dispose d’une cellule dont l’activité consiste à :
1. assurer la gestion et le suivi scientifique du réseau de contrôle des centres d’enfouissement technique (CETs) en Région wallonne.
http://environnement.wallonie.be/data/dechets/cet/index.htm
2. dispenser des conseils scientifiques et techniques aux Administrations (DGATLP, OWD, DPE) dans les domaines des études de pollutions de sol, de leur impact potentiel sur la santé et des méthodes d’assainissement.