GISREAUX

L’Institut Scientifique de Service Public (ISSeP), le Centre wallon de Recherches Agronomiques (CRA-W) et la Société Wallonne des Eaux (SWDE) sont associés au sein du Groupement d’intérêt scientifique wallon de référence pour la qualité des eaux (GISREAUX), sous le parrainage de la Direction Générale Opérationnelle Agriculture, Ressources Naturelles et Environnement (DGO3) du Service Public de Wallonie.

Les trois organismes disposent de compétences analytiques de laboratoires propres et spécifiques, qu’ils ont décidé d’unir au sein d’un groupement d’intérêt scientifique. La mise en place de GISREAUX permet notamment

  • de garantir une efficience optimale de réponse aux commanditaires
  • de se positionner en tant que plateforme de référence reconnue au niveau européen et international
  • de constituer un réseau de recherche
  • de mieux rentabiliser les investissements par un partage des tâches dans un but d’optimalisation d’efficience

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre d’une coopération durable pour la préservation et le maintien de la qualité des ressources en eau en ayant pour objet d’accroître les capacités d’expertise de la Wallonie en veillant à l’adéquation entre : objectifs environnementaux et performances des méthodes. Cet accord vise également à accroître la reconnaissance internationale de la Wallonie dans le domaine scientifique de l’eau.

Contact et coordination : Christophe Frippiat (ch.frippiat@issep.be)


Missions

Apporter un support scientifique et technique aux laboratoires de référence de la région wallonne dans leurs missions.

  • proposer des plans d’échantillonnage et d’analyse pertinents en fonctions des objectifs à atteindre ;
  • élaborer des techniques et des méthodes en ce compris les phases de la production d’analyses (analyses in situ, prélèvements, transports, analyses en laboratoire); animation de groupes de travail pour l’élaboration de ces méthodes ;
  • optimaliser les méthodes analytiques existantes en améliorant la qualité des données (incertitudes, limite de quantification…) ;
  • promouvoir les techniques et méthodes analytiques en diffusant ces méthodes et en fournissant un appui technique aux laboratoires pour leur mise en œuvre ;
  • garantir la performance des laboratoires. Il s’agit d’une part d’établir des critères de performance qui seraient imposés pour l’agrément des laboratoires, et d’autre part de définir des tests d’inter comparaison et d’effectuer des contrôles des laboratoires agréés, tout en garantissant leur compétitivité sur le marché ;
  • apporter un support au SPW et aux autres futurs donneurs d’ordre. Pour le SPW, ce soutien peut se concrétiser de différentes manières et notamment par la remise d’avis technique et scientifique sur des sujets ponctuels mais aussi sur des textes législatifs. Le GIS apportera également son soutien dans l’élaboration de documents (partie technique) relatifs aux critères imposés aux laboratoires qui sollicitent leur agrément.

Promouvoir la Wallonie dans le domaine de l’eau au niveau international

  • participer aux travaux de normalisation (nationaux et européens) et appuyer les positions wallonnes au sein des groupes d’experts nationaux et européens ;
  • renforcer la visibilité des compétences communes du groupement au sein des instances régionales, fédérales et internationales et des entreprises ;
  • représenter la Wallonie dans des instances scientifiques internationales.

Développer des programmes de recherche dans le domaine de l’eau.

  • développer, valider et mettre en œuvre de nouvelles méthodes analytiques en tenant compte des problèmes émergents ;
  • assurer une veille scientifique et technique sur les problèmes émergents et les nouvelles méthodes ;
  • développer des prestations collaboratives d’expertise et de conseil (scientifiques, techniques et normatives) auprès des divers acteurs économiques tant régionaux, nationaux, qu’internationaux ;
  • favoriser d’éventuelles sous-traitances inter-partenaires ;
  • s’inscrire activement dans des réseaux scientifiques internationaux ;
  • mettre en place des programmes de recherches communs (élaboration des programmes, recherches de financements, …) ;
  • établir des coopérations avec les universités pour le développement d’étude de recherche (participation aux écoles doctorales) ;
  • développer, évaluer et promouvoir les écotechnologies dans le domaine de l’eau.


Projets en cours