Risque feu

FREN

NEWS :

01 juillet 2016:  Obtention d’une notification pour labelliser les câbles CE pour notre laboratoire de comportement feu selon la norme EN 50575 , dans le cadre du CPR ( Règlement sur les produits de construction n ° 305/2011 ) .

 

Le Laboratoire de Comportement au Feu de l’ISSEP apporte sa contribution à la réduction du risque incendie en étant actif dans le domaine particulier de la réaction au feu. Il s’agit d’étudier comment un matériau se comporte lorsqu’il est soumis à une situation d’incendie et quelle va être sa contribution au développement de l’incendie.  Parmi les caractéristiques étudiées:

  • Facilité à l’inflammation;
  • Propagation de flammes;
  • Puissance du foyer;
  • Génération de fumées: quantité et nature (toxicité et/ou corrosivité);

Fort d’une expérience de plusieurs décennies, le Laboratoire de Comportement au Feu de l’ISSEP s’est spécialisé dans la réaction au feu des câbles électriques. Ainsi, il a fait partie du consortium de 4 partenaires du projet FIPEC (FIre Performance of Electric Cables) dont le travail à l’aube des années 2000 est à la l’origine de la législation actuelle ayant pour objet la sécurité incendie des câbles électriques.

Il dispose d’équipements lui  permettant de réaliser des essais normalisés, certains sous accréditation d’autres non.

Reconnaissances

L’ISSEP sera désigné comme laboratoire notifié pour la norme EN 50575 (classement Euroclasses de câbles électriques pour le marquage CE pour le Règlements européen des Produits de construction – Règlement No. 305/2011) dès que la Commission Européenne aura inclus ladite norme dans NANDO (New Approach Notified and Designated Organisations)

Contexte

Depuis que l’humanité existe, l’homme a dû faire face à des feux non maîtrisés, des incendies. Ceux-ci peuvent avoir des conséquences dramatiques, directes ou différées, pour l’homme et l’environnement, et des graves impacts économiques. De tout temps, l’homme s’est donc efforcé de lutter contre cet aléa aux effets délétères.  Mais le feu restera longtemps un inconnu, et il faudra attendre le 18ème siècle pour qu’une meilleure compréhension du feu et qu’une approche scientifique des phénomènes en jeu débutent. De cette préoccupation est née une série d’obligations légales. En Belgique, l’origine de la législation actuelle pour la sécurité incendie des bâtiments provient des enseignements tirés du dramatique incendie de l’Innovation en 1967. Cette législation a depuis incorporé les exigences européennes.